L’appel au boycott ivoirien agite le marché du cacao

le 25/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cours du cacao s'est approché hier de son niveau le plus haut depuis trente ans en réaction à un appel d'Alassane Ouattara à interdire pendant un mois les exportations de cacao ivoirien. Le but est de priver de liquidités le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, qui refuse de lui céder son fauteuil, comme le demande la majorité de la communauté internationale au vu du résultat de l'élection présidentielle du 28 novembre. L’appel d’Alassane Ouattara a rencontré un certain écho, le géant de l'agroalimentaire Cargill, qui se réserve environ 15% de la production nationale de cacao, annonçant la suspension des achats par sa filiale ivoirienne. L'impact potentiel de l'appel d'Alassane Ouattara, reconnu par les Nations unies comme le vainqueur du scrutin présidentiel, est toutefois difficile à quantifier étant donné que son rival contrôle les voies d'acheminement du cacao vers les ports.

A lire aussi