Norilsk Nickel commence son rachat d’actions sur fond de conflit avec Rusal

le 30/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le producteur d’aluminium, qui a refusé de céder les 25 % qu’il détient dans Norilsk, court le risque de voir son influence encore réduite

Le désaccord est loin d’être résolu en Russie entre MMC Norilsk Nickel et son actionnaire à 25% le producteur d’aluminium Rusal. N’ayant pu convaincre ce dernier de se défaire de cette participation, Norilsk a en effet lancé hier son programme de rachat d’actions étalé sur 12 mois d’un montant de 4,5 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros). Dans une première phase, il rachètera «3 milliards de dollars à travers une offre publique d’ici au 21 janvier, le reste étant acquis directement sur le marché par la suite», précise le président du groupe minier Andrei Klishas. A 252 dollars par action, le prix proposé fait ressortir une prime de près de 15% sur le cours de clôture de Norilsk de mardi soir sur la bourse RTS.

Cette opération, destinée à augmenter la valeur boursière du groupe minier, permettrait également à Vladimir Potanine de renforcer son contrôle sur le groupe, à travers la société Interros qui détient 25% de Norilsk. L’homme d’affaires est en effet depuis de longs mois en conflit sur la stratégie du groupe minier avec Oleg Deripaska, actionnaire majoritaire de Rusal. Alors que le groupe d’aluminium a réitéré dans un communiqué qu’il «ne compte pas vendre» sa participation dans Norilsk considérée comme stratégique et qu’il allait continuer à défendre «l’intérêt de tous les actionnaires minoritaires de Norilsk», l’agence Interfax indique, de sources anonymes, que Rusal aurait été prêt à céder ses titres pour 16 milliards de dollars contre 14 milliards proposés par le groupe minier.

«L’échec des négociations est un élément négatif pour Rusal», estime Mikhaïl Stiskin, analyste chez Trika Dialog à Moscou, en ajoutant qu’un rachat d’actions devrait soutenir le cours de bourse de Norilsk à court terme. L’action a terminé en hausse de 6,4% à 233,5 dollars hier, au plus haut depuis juillet 2008. Le groupe minier va par ailleurs acquérir une participation minoritaire dans l’énergéticien public Inter RAO en échange de la vente de 79,2% du capital de la compagnie électrique OGK-3, qui était convoitée par Oleg Deripaska.

Une assemblée générale se tiendra le 11 mars prochain pour élire un nouveau conseil d’administration de Norilsk à la demande de Rusal, a déclaré le président de Norilsk en se disant toujours «ouvert au dialogue» avec le producteur d’aluminium. Il a enfin souligné que Norilsk comptait investir 34 milliards de dollars d'ici à 2025 pour développer sa production.

A lire aussi