Accord de financement sur l’Airbus A400M

le 08/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’avionneur s’est entendu avec ses 7 pays clients. L’accord reprend les modalités provisoires dévoilées en mars dernier, prévoyant la provision de 1,8 milliard d’euros passée en 2009 chez EADS et une rallonge de 3,5 milliards de la part des clients. Le calendrier des paiements des clients a en revanche été modifié mais son détail n’a pas été donné. Le total de commandes a par ailleurs été abaissé de 180 à 170 unités, l’Allemagne ayant converti 7 commandes en options et le Royaume-Uni ayant réduit les siennes de 25 à 22 avions. La France est pour sa part engagée sur 50 unités pour 8,4 milliards d’euros. Estimé à l’origine à 20 milliards d’euros avec un point mort de 170-180 unités, le programme a subi des retards qui ont augmenté son coût d’environ 40%. Le processus doit encore être ratifié par chaque pays client. Selon le ministère de la Défense, la France devrait prendre livraison de son premier exemplaire début 2013.

A lire aussi