NOTATION DE CRÉDIT - Un numéro d’équilibriste

le 16/04/2020 L'AGEFI Hebdo

La crise actuelle a de quoi bousculer les relations entre émetteurs et agences priées de ne pas confondre vitesse et précipitation.

NOTATION DE CRÉDIT - Un numéro d’équilibriste
Après une nouvelle dégradation en catégorie spéculative, SoftBank Group (ici son président Masayoshi Son le 12 février 2020) a demandé à Moody’s de retirer l’ensemble de ses notes du fait d’« avis partiaux et erronés » fondés sur des scénarios « excessivement pessimistes ».
(Bloomberg)
Elles pleuvent dru, depuis la propagation du coronavirus, les « actions de notation » des agences. Ces spécialistes de l’évaluation du crédit des entreprises procèdent à tour de bras à des mises sous surveillance, abaissements de perspective, voire de note, sentence ultime. Et l’averse va durer...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Sur le même sujet

A lire aussi