Fusions-acquisitions

La barrière des régulateurs

le 09/06/2016 L'AGEFI Hebdo

Les grandes opérations de M&A doivent convaincre les autorités de leur bien-fondé. A défaut, elles sont bloquées.

La majorité des deals bloqués  outre-Atlantique par les régulateurs sont le fait des autorités de la concurrence : le Department of Justice – dirigé par Loretta Lynch (photo), procureur général des Etats-Unis –  et la Federal Trade Commission.
La majorité des deals bloqués outre-Atlantique par les régulateurs sont le fait des autorités de la concurrence : le Department of Justice – dirigé par Loretta Lynch (photo), procureur général des Etats-Unis – et la Federal Trade Commission.
(Bloomberg)
Si, depuis 2014, le marché des fusions-acquisitions (M&A) est reparti sur les chapeaux de roues, il ne tient pas toutes ses promesses pour autant. La folie des grandeurs de certaines entreprises se traduit par un nombre significatif d’échecs. Au rythme actuel, le millésime 2016 pourrait...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi