L'avis de...Romain Burnand, gérant chez Moneta Asset Management

« Toutes les sociétés ne peuvent se faire coter en Bourse »

le 03/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Il arrive que des dirigeants de sociétés soient déçus par la Bourse. Qu’en pensez-vous ?

Si une entreprise est cotée, ce n’est pas sans raison. Cela peut être le fait d’un investisseur ayant voulu faire coter la société pour organiser sa sortie ou le besoin pour une entreprise d’augmenter son capital pour financer des projets de développement. Le problème est que, souvent, ces dirigeants qui se plaignent du traitement qui leur est infligé par la Bourse sont ceux qui n’ont pas tenu leurs promesses. Du coup, leurs actions peuvent fortement baisser. Cela frustre les dirigeants mais ne fait pas non plus l’affaire des investisseurs qui sont entrés à l’introduction. Ainsi, sur Alternext, nombre d’introductions se sont révélées très décevantes parce qu’elles ont été réalisées sur la base de plans de développement trop rarement respectés.

Un niveau de cours bas est donc toujours justifié ?

Non bien sûr. La Bourse a ses cycles d’enthousiasme, d’inquiétude et parfois même de désespoir. La Bourse exagère aussi souvent à la hausse comme à la baisse face à des nouvelles de court terme, faisant comme si une surprise sur un chiffre trimestriel constituait le début d’une nouvelle tendance. Mais à long terme, la Bourse est discriminante. Elle soutient les meilleurs et laisse de côté les plus faibles. Par exemple une société comme Naturex, qui est passée du statut de PME à celui d’entreprise internationale de taille moyenne en une décennie grâce à la Bourse, vient de lever 50 millions d’euros malgré un contexte de marché difficile. Les investisseurs ont répondu présents parce que cette société affiche une bonne réussite sur longue période à partir d’une stratégie de croissance bien expliquée et bien exécutée. La grande différence entre les sociétés se fait sur la qualité de la gestion et de l’information financière.

La Bourse est-elle, pour toutes les sociétés, un bon moyen de collecter des fonds propres ?

Toutes les sociétés ne peuvent se faire coter en Bourse au seul motif de vouloir lever des fonds. Il faut avoir une vraie stratégie énonçable, les dirigeants doivent pouvoir afficher un bon historique de gestion et il faut pouvoir offrir un flottant suffisant pour que le titre coté ne soit pas illiquide. Surtout, l’entreprise doit faire attention à ne pas surévaluer son prix d’entrée en Bourse et donc les engagements qu’elle sera capable de tenir. Mais le fait d’être coté n’a pas que des inconvénients pour une entreprise. La société cotée bénéficie d’un surcroît de notoriété utile pour recruter des talents, capter de nouveaux clients à l’international, se faire connaître de cibles d’acquisitions potentielles, autant de vecteurs possibles de croissance. Dans ces cas vertueux, la Bourse constitue un accélérateur de croissance.

A lire aussi