Solidarité de place

le 19/09/2013 L'AGEFI Hebdo

La financiarisation à outrance n’est pas le fait des seuls financiers. De grands groupes n’hésitent pas monter des opérations d’« affacturage inversé », où les PME qui les fournissent peuvent se refinancer à bon compte, grâce aux créances acceptées par leurs grands clients appréciés des banques. Las, l'avantage en coût du crédit retiré par les PME est ensuite pris en compte dans les prix de ventes à ces mêmes grands clients. La solidarité interentreprises de ces montages est ainsi toute relative. Sans compter les complications et commissions des intermédiaires qui se greffent au passage sur l’opération. Des études récentes montrent pourtant que si les grandes entreprises françaises payaient leurs fournisseurs dans les mêmes délais que leurs homologues allemandes, 30 milliards d’euros seraient libérés et les problèmes de financement des PME réglés.

A lire aussi