Rencontre avec... Arnaud Boulnois, directeur de Swift en France

« La signature électronique conjointe est encouragée par les banques »

le 16/06/2011 L'AGEFI Hebdo

En quoi consiste la signature électronique prévue par Swift ?

3SKey est un système de signature personnelle électronique pour les fichiers envoyés aux banques par les entreprises. Il fait suite à l’initiative de la communauté bancaire française, notamment Société Générale, HSBC, BNP Paribas, CACIB et Natixis. La solution a été expérimentée en France à l'été 2010, avec dix entreprises pilotes et cinq grandes banques de la place. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont également été des pays pilotes. Dès la fin 2010, tous les grands groupes bancaires de la place l’ont adoptée. L’adoption dans les autres pays d’Europe est stimulée par la demande des grands groupes français. De fait, la France est historiquement en avance sur la problématique de signature électronique personnelle depuis Etebac 5 qui comporte une telle fonction

Qu’apporte 3SKey ?

Le mouvement est encouragé dans la mesure où les banques françaises recommandent aux entreprises de remplacer Etebac par un système de communication assorti d’un système de signature électronique conjointe, c’est-à-dire un envoi de message accompagné de sa signature. Leur objectif est de réduire l’usage des confirmations par fax ou autres moyens aléatoires. En pratique, pour les aspects signatures, nous aidons les entreprises à mettre 3SKey en œuvre, ce qui est l’affaire de quelques minutes. En corollaire de 3SKey, la norme Ebam (Electronic Bank Account Management), élaborée par Swift, propose un standard pour la dématérialisation des pouvoirs bancaires. L’objectif est de standardiser au niveau mondial les formats d’échange relatifs à l’ouverture et à la fermeture des comptes des entreprises. Swift crée, ex nihilo, un nouveau standard pour ces échanges, alors que les systèmes sont particuliers aux pays, voire aux banques.

A lire aussi