Roland Berger poursuit seul sa route

le 09/01/2014 L'AGEFI Hebdo

Le cabinet de conseil Roland Berger entend rester indépendant. Alors que ses 250 associés ont majoritairement écarté un projet de fusion avec le groupe d’audit EY, le cabinet allemand a affirmé sa volonté de poursuivre sa route seul après avoir mené dans le passé des discussions avec deux autres ténors de l’audit, Deloitte et PwC. En vue de maintenir sa compétitivité dans un secteur où la consolidation est de mise, Roland Berger a lancé plusieurs chantiers. Selon le magazine allemand Manager Magazin, les équipes des activités corporate finance et restructuring ont ainsi été fusionnées. Le cabinet entend par ailleurs réduire la voilure sur le plan géographique, le marché russe ayant vocation à être suivi depuis l’Allemagne tandis que le nombre de pays asiatiques couverts pourrait passer de six à trois (Chine, Japon et Indonésie).

A lire aussi