Rififi finnois

le 03/10/2013 L'AGEFI Hebdo

La vente à Microsoft de son activité de téléphonie mobile par Nokia devient plus délicate en Finlande. La perte d’un ex-fleuron industriel n’est certes jamais facile. Toutefois, responsables politiques et représentants des employés se déchaînent contre l’opération depuis qu’est connu le montant de la prime que touchera au passage le PDG de Nokia, Stephen Elop, alors qu’il va rejoindre Microsoft : 18,8 millions d’euros. Le chiffre semble faramineux en soi et difficile à comprendre comparé à la baisse de la capitalisation boursière - de 28 à 11 milliards d’euros - de Nokia sous sa direction. Du coup, la vente même à Microsoft se voile d’un halo de soupçon… Pas de quoi rapprocher le grand public et la finance, en Finlande ni ailleurs, et ce serait pourtant toujours d’actualité.

A lire aussi