Innovation financière

Radiall réclame sa radiation de la cote à Euronext

le 02/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Les PME seraient encore plus nombreuses à vouloir se retirer de la cote qu’il n’y paraît. Ainsi, Radiall tente depuis plus d’un an de mettre fin à son parcours boursier et la PME vient d’assigner Nyse-Euronext en justice faute d’y parvenir. Les actionnaires familiaux - la famille Gattaz - estiment que la règle leur imposant de détenir au moins 95 % des actions pour retirer la société de la cote ne vaut pas, car les 11 % du capital encore détenus par des minoritaires comprennent une part de 7 % aux mains du fonds Orfim, ce qui ne devrait pas être considéré comme du capital « flottant », s’agissant d’un bloc stable. Le spécialiste des produits de connexion dans les hautes technologies (environ 160 millions d’euros de chiffre d’affaires) avait lancé début 2010 une offre publique de rachat sur 25 % de ses actions. La règle de détention de 95 % du capital pour un retrait de cote est régulièrement remise en cause par les acteurs, notamment les fonds d’investissement.

A lire aussi