Nettoyage de printemps

le 21/06/2012 L'AGEFI Hebdo

La France a du travail avant de passer pour un prix de vertu. Comme c’est le cas à intervalles réguliers pour tous les pays qui ont adhéré à la Convention OCDE sur la lutte contre la corruption, notre pays va voir son dispositif sur ce sujet réévalué cette année. Dans cette perspective, la Chancellerie a incité récemment le corps judiciaire à plus de poursuites et de sévérité, car seulement trois condamnations pour corruption d’agent public étranger ont été prononcées depuis le dernier contrôle. Pas de quoi rivaliser avec la rigueur anglo-saxonne. Les entreprises françaises devront d’autant plus se montrer exemplaires qu’une étude de PricewaterhouseCoopers sur la fraude interne montre que 46 % d’entre elles déclarent avoir été victimes d’au moins une fraude dans les douze derniers mois, contre 34 % en moyenne pour l’échantillon total, constitué dans 78 pays.

A lire aussi