Le football dans la nasse financière

le 24/03/2011 L'AGEFI Hebdo

S’ils ne sont pas à l’origine de la crise - comme ils aiment à le rappeler en pointant les crédits subprime d’outre-Atlantique -, les Européens ont aisément imité les Américains dans les dérives de nouveaux riches. La bulle financière touche jusqu’au football européen, endetté à hauteur de 15 milliards d’euros selon une analyse de Terra Nova qui prévoit une crise systémique majeure pour ce sport d’origine populaire. Les clubs les plus en vue, Real Madrid et Manchester United, sont ceux qui proposent les plus gros salaires à leurs joueurs, 300.000 euros par semaine pour Cristiano Ronaldo. De quoi rivaliser avec les traders, effectivement. La comparaison vaut aussi si l’on considère que la France fait figure de havre de modération, et qu’un Français, Michel Platini, président de l’UEFA, plaide pour le « fair-play financier », comme notre président pour la taxe sur les transactions financières…

A lire aussi