Finance et industrie dos à dos

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Le médiateur des relations interentreprises industrielles et de la sous-traitance ne mâche pas ses mots. « La situation est très grave, les acheteurs des grands groupes pillent les PMI… Chaque jour, il y a des milliers d’actes illégaux », déclare Jean-Claude Volot à l’issue de son enquête. Alors que les banques étaient montrées du doigt - y compris en très haut lieu - dès le début de la crise, voilà de quoi corroborer les constatations faites rapidement suite aux accusations : les problèmes des PME françaises ne tiennent pas tant à leurs finances - dette ou fonds propres - qu’à leur compétitivité. L’abus de pouvoir avec les sous-traitants n’est pas seul en cause si l’on songe à la persistance de l’évasion fiscale pratiquée par les grands groupes via les prix de transfert. Soumise à la vindicte générale, la finance n’est pas seule à avoir besoin d’une moralisation de ses pratiques…

A lire aussi