Une demande placée divisée par deux en trois ans

le 06/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Si le marché de l’investissement de la logistique redémarre doucement avec 350 millions d’euros engagés sur les trois premiers trimestres de 2010, soit autant que pour l’ensemble de l’année 2009 (359 millions d’euros), le marché de la location tarde à retrouver des signes de croissance. Une étude de Jones Lang LaSalle relève 1,1 million de m2 commercialisés (vendus ou loués) de janvier à septembre 2010, contre 2,7 en 2007. Seule l’Ile-de-France a permis de soutenir le marché locatif de la logistique (bâtiment d’au moins 5.000 m2) avec 528.000 m2 (à septembre) de demande placée, contre 101.000 m2 à Lille, 162.000 m2 en Rhône-Alpes et 57.000 m2 à Marseille. L’an dernier, la demande placée était respectivement de 458.000 m2, 303.000 m2, 274.000 m2 et 152.000 m2. Les renégociations de baux sont désormais légion et les bâtiments les plus obsolètes font l’objet de baux précaires de l’ordre de six à douze mois. Phénomène plus récent, les industriels procèdent à des opérations de « sell and lease-back » de leur logistique. « Encore que la faiblesse des taux d’intérêt constitue une opportunité pour ces acteurs de se financer aussi en crédit-bail », explique Philippe Depoux, président de Generali France Immobilier.

A lire aussi