Courte vue

le 25/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Cette semaine, The Economist nous apprend qu’un milliard de femmes devraient entrer sur le marché du travail dans les dix prochaines années. Mais leur potentiel économique est largement sous-exploité. Selon une étude de Booz & Company, si les femmes avaient le même taux d’activité que les hommes, le PIB augmenterait de 5 % aux Etats-Unis, de 9 % au Japon, et de bien plus dans les pays émergents. Toutes ces données doivent échapper aux commissaires européens… Selon le FT, l’idée d’imposer au niveau européen des quotas de 40 % de femmes au sein des conseils d’administration des entreprises, portée par Viviane Reding, le commissaire à la Justice, ne devrait pas passer les portes de la Commission. Un nombre croissant de commissaires, au moins 11 des 27 (en majorité affiliés à des partis libéraux à travers le continent), exprimeraient leur opposition catégorique. Il est vrai qu'actuellement, les femmes représentent tout de même 13,7 % des membres des conseils des grandes capitalisations

en Europe…

A lire aussi