L’avis de… Olivier Chaduteau, associé fondateur du cabinet de conseil en alignement stratégique Day One

« Les cabinets doivent se préparer dès maintenant »

le 17/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Quand la réforme européenne de l’audit devrait-elle voir le jour ?

Les commissaires de l’Union européenne, dont l’initiateur du livre vert Michel Barnier (commissaire européen au Marché intérieur et aux Services, NDLR), seront renouvelés en mai 2014. Les mesures préconisées devraient donc être retenues d’ici à cette échéance. Il est probable que l’on s’oriente vers l’adoption d’une obligation de rotation des cabinets tous les 10 ans, durée portée à 20 ans en cas de co-commissariat. Toutefois, ces durées sont encore débattues à l’heure actuelle, et la date de début de mise en œuvre reste encore la grande inconnue. Les cabinets doivent s’y préparer dès maintenant et mener une vraie réflexion stratégique et organisationnelle, avec des implications en termes d’effectifs, de développement clients et de formation.

D’autres propositions risquent-elles de bousculer le secteur ?

L’une des mesures porte sur l’obligation éventuelle pour les sociétés de réaliser un appel d’offres en vue de sélectionner un cabinet d’audit. Cela ne contribue en rien à l’objectif de la réforme, qui est la mise en place d’une libre concurrence. Les cabinets essaieront de se positionner, ce qui générera pour eux un coût énorme, avec un résultat, dans la plupart des cas, connu à l’avance. Cette mesure reviendrait également à imposer des coûts additionnels aux entreprises privées et freinerait dès lors leur développement économique. Enfin, certaines réflexions ont vu le jour pour élaborer des listes de prestations hors audit qui pourraient être faites par le commissaire aux comptes (liste blanche) et d’autres (liste noire) qui devraient être réalisées par un cabinet indépendant de ce point de vue.

A lire aussi