Pour BDO, « big is beautiful »

le 12/01/2012 L'AGEFI Hebdo

« Nous voulons rapidement occuper la sixième place de l’audit en France aux côtés de Grant Thornton car notre réseau se situe déjà entre le cinquième et le septième rang dans les autres pays, dévoile Michel Léger (photo), président du directoire de BDO France. La réglementation de plus en plus forte et évolutive nous oblige à investir en permanence dans l’informatique et la formation. La taille est donc un enjeu, tout comme les logiques de marques, rendues plus efficaces par l’autorisation du démarchage des clients l’an dernier. » Avec 51 millions d’euros de chiffre d’affaires en France en 2010-2011, contre environ 140 millions pour Grant Thornton (qui vise 50 % de revenus supplémentaires en 2015, L’Agefi Hebdo n°299), BDO France a déjà doublé de taille l’an dernier en se rapprochant du cabinet Fidea dans l’Ouest. Il va grimper à la huitième place ce trimestre grâce à sa fusion avec Sovec. « Il nous apporte une présence en Rhône-Alpes, deuxième région française, mais nous sommes encore absents du nord, de l’est et du sud-ouest », indique Michel Léger, qui annonce « une autre opération en cours en région parisienne ».

A lire aussi