Des assureurs sous contrainte

le 12/07/2012 L'AGEFI Hebdo

Compte tenu du monopole bancaire, les assureurs ne peuvent pas faire de prêt direct aux entreprises. Ils doivent souscrire des obligations ou, pour miser sur des prêts, souscrire des parts de fonds contractuels ou de titrisation. En outre, l’investissement des assureurs dans les FCT (fonds commun de titrisation) non cotés est limité à 10 % des provisions techniques. Par ailleurs, Solvabilité II défavorise les investissements longs dans leur ensemble, concernant les entreprises et les infrastructures.

A lire aussi