Innovation financière

Areva échange ses certificats d’investissement

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Le groupe français va se retrouver coté en Bourse nonobstant le contexte catastrophique qui pèse sur l’industrie nucléaire. Il vient en effet de proposer aux détenteurs de ses certificats d’investissement cotés, représentant 3,88 % du capital, d’échanger leurs titres contre des actions. Ils obtiendront au passage un droit de vote, dont étaient dénués les certificats, sans pour autant payer de prime. Le fait est que le CEA, qui détient les droits de vote détachés des certificats, doit conserver plus de la moitié du capital d’Areva, au terme de la loi, ce qui, de facto, limite la valeur des droits de vote. Entré au capital d’Areva en décembre dernier en apportant 600 millions d’euros contre une part de 4,82 % du groupe, le fonds souverain koweitien voit ainsi satisfaite la condition qu’il a posée à son maintien au capital au-delà du 30 juin 2011 : une cotation en Bourse. Le prix de marché des certificats, après l’offre d’échange, était un peu supérieur à 31 euros, l’entrée du fonds koweitien s’étant faite sur la base de 32,50 euros par action.

A lire aussi