Les start-up chinoises font une percée dans l'écosystème des fintechs

le 29/01/2016

Télécharger le document

Chine est à l’honneur dans le deuxième classement annuel des fintechs réalisé par KMPG et la firme de private equity australienne H2 Ventures. Alors qu’une seule entreprise chinoise pointait à la trente-deuxième place du classement Fintech 100 de l’année 2014, elles sont désormais huit à former le troisième contingent derrière les Etats-Unis (40) et le Royaume-Uni (18). Spécialiste chinois de l’assurance en ligne créé en 2013, ZhongAn occupe la première place de ce classement.

Divisé en deux catégories de 50 sociétés, les «Leading 50» regroupant les start-up reconnues et les «Ones to watch» recensant les pépites innovantes, Fintech 100 prend en compte plusieurs critères, dont le montant des fonds levés et l’attrait pour le marché. Filiale du groupe Alibaba, de la holding Tencent et de l’assureur Ping An, ZhongAn est la première entreprise chinoise à avoir obtenu une licence d’assurance en ligne. Elle a levé 5,78 milliards de yuans (803 millions d’euros) mi-2015.

Source :
KPMG
Langue :
Royaume Uni
Pages :
105

A lire aussi