Les entreprises françaises, championnes d'Europe des petits retards de paiement

le 15/06/2015

Télécharger le document

En France, les deux tiers des 120 plus importantes entreprises donneuses d’ordres paient leurs fournisseurs et sous-traitant en retard, selon le dernier rapport d’activité du médiateur inter-entreprises. Si l’on ne prend en compte que les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises, neuf entreprises sur dix agissent ainsi.

Après cinq ans d’existence, cette instance dépendante du ministère de l’Economie, dresse un bilan de son activité. Ainsi en 2014, ce sont 1.000 cas de médiation qui ont été suivis avec un taux de réussite (l’obtention d’un accord) dans 75% des cas. Principal motif de saisine : les retards de paiement. Il ressort que la France est une des championnes d’Europe dans ce domaine, notamment dans les « petits retards », ceux inférieurs à 15 jours. 33% des entreprises françaises affichent un retard de paiement moyen de 13 jours, contre 28% dans le reste de l’Europe.

Et, surprise, ce sont les plus grandes structures qui ont les plus importants retards de paiements, les artisans et commerçants cumulant un retard moyen de 10,5 jours contre 14,4 jours pour les sociétés anonymes. Au total, ce sont 3,972 milliards d’euros de retard de paiement potentiel, à fin avril 2015, de la part des 120 entreprises étudiées.

Source :
Ministère de l'Economie (Bercy) , Médiateur inter-entreprises
Langue :
France
Pages :
100

A lire aussi