Le paradoxe des banques d'entreprises : entre crise de rentabilité et croissance

le 24/03/2015

Télécharger le document

Une crise de rentabilité persiste dans le secteur du Corporate Banking (ou banque d'entreprise) sept ans après la crise financière et l'écart ne cesse de se creuser entre le haut et le bas du tableau, selon cette étude du Boston Consulting Group.

Cela est d’autant plus important que les revenus des activités de banque d'entreprises représentent aujourd'hui près de la moitié des revenus de l'industrie bancaire mondiale, et devraient encore croître de 7 à 8% par an d'ici à 2020 alors que, les deux tiers des acteurs du Corporate Banking ont une rentabilité en dessous du coût du capital. La situation se révèle particulièrement critique en Europe, avec des retours sur capitaux avant impôts inférieurs en moyenne à 10%.

Pour générer de nouveau des bénéfices supérieurs au coût du capital en 2020, les banques doivent redéfinir leur portefeuille de produits et de clients, miser sur l'efficacité des forces de ventes et rechercher l'excellence opérationnelle à tous les niveaux. L'amélioration des modèles digitaux et du traitement des données est également devenue cruciale.

Source :
Boston Consulting Group (BCG)
Langue :
Royaume Uni
Pages :
26

A lire aussi