Publicis trébuche au deuxième trimestre dans un contexte de marché fébrile

le 19/07/2018

Publicis perd 6,9% après des résultats du deuxième trimestre décevants.

Publicis a annoncé jeudi un recul surprise de ses revenus au deuxième trimestre, interrompant le redressement de la croissance opéré depuis un an, pénalisé par la contre-performance d'une activité de santé et par l'impact de nouvelles règles européennes de protection des données privées.

En dépit de ce qu'il décrit comme un «trou d'air», le troisième groupe publicitaire mondial a amélioré son taux de marge opérationnelle sur les six premiers mois de l'année et confirmé ses prévisions de progression de sa croissance organique et de sa marge pour 2018.

Cette rechute du groupe français, sur la voie du redressement après avoir souffert de la perte de gros budgets, pourrait cependant alimenter la défiance des investisseurs, déjà échaudés par les résultats publiés mardi par le numéro deux mondial Omnicom.

Publicis, qui a fait le pari d'une transformation radicale vers le conseil et la technologie, a pour sa part accusé sur la période une baisse de 2,1% à périmètre et changes constants de ses revenus, qui ont atteint 2,2 milliards d'euros.

Publicis dit avoir principalement subi la contre-performance d'une branche méconnue de sa division santé, Publicis Health Solutions, qui fournit des visiteurs médicaux.

Face à une nouvelle donne marquée par la double concurrence des GAFA et des sociétés de conseil, Publicis compte poursuivre la mise en oeuvre de sa transformation dont la pertinence est avérée selon lui par la croissance de 27% enregistrée sur le semestre sur les nouvelles offres centrées sur la data et le conseil en transformation numérique.

Sur le même sujet

A lire aussi