Altran plonge après la découverte d'une fraude chez Aricent

le 13/07/2018

Altran ingénierie
(Photo DR.)

Le groupe d'ingénierie et de R&D externalisée Altran Technologies plonge de 28 % vendredi après-midi, signant la plus forte baisse de l'ensemble du SBF 120, après avoir annoncé la découverte d'un incident chez Aricent, l'entreprise américaine qu'il a acquise pour 1,7 milliard d'euros en début d'année.

Altran a découvert une anomalie liée à des bons de commande qui se sont avérés être fictifs. La société précise que cette fraude est le fait d'un individu isolé. Altran ne prévoit pas d'impact significatif lié à cette fraude sur ses résultats du premier semestre, l'incident étant circonscrit à une période antérieur à l'acquisition d'Aricent. Mais le groupe a néanmoins été contraint de revoir nettement à la baisse le profil de marge de résultat opérationnel d'Aricent, à 15,6% alors que le groupe avait communiqué un taux de marge de 18,3% sur les douze mois à fin septembre.

«Nous avons du mal à comprendre comment un bon de commande de 10 millions de dollars pourrait avoir un impact de -18,2 millions de dollars (15,6 millions d'euros) sur l’EBITA (résultat opérationnel retraité, NDLR) d’Aricent», jugent les analystes d'Invest Securities.

«Selon les explications données sur les raisons de la réévaluation du profil de marge, nous pensons qu’un certain scepticisme pourrait s’installer sur le potentiel financier d’Aricent,» ajoutent-t-ils.

La communication de cet incident avait amené Euronext à réserver la valeur à la baisse en début de séance, a indiqué une porte-parole de l'opérateur boursier à l'agence Agefi-Dow Jones. Cette procédure survient lorsqu'une hausse ou une baisse de 10% sur un titre par rapport au cours de clôture est enregistré dans les ordres à l'ouverture, a-t-elle ajouté. La cotation est alors suspendue. 

Sur le même sujet

A lire aussi