Sanofi rachète le belge Ablynx pour 3,9 milliards d’euros

le 29/01/2018

Au sein d'un laboratoire Sanofi. Photo: Bloomberg
(photo: Bloomberg)

Sanofi devient le chevalier blanc d'Ablynx. Le laboratoire pharmaceutique a annoncé ce matin un projet d'offre publique amicale sur la biotech belge pour un montant de 3,9 milliards d'euros en numéraire. Sanofi a conclu avec Ablynx un accord définitif, approuvé à l'unanimité des conseils d'administration des deux entreprises. Il offre 45 euros par action, contre un dernier cours coté de 37,12 euros. La réussite de l'opération est conditionnée à l'apport d'au moins 75% des titres d'Ablynx en circulation et à l'obtention des autorisations règlementaires usuelles.

Ablynx était visé par une OPA non sollicitée du laboratoire danois Novo Nordisk d'un montant de 2,6 milliards d'euros. Une contre-attaque n'était pas exclue.

Ce projet d'OPA intervient une semaine après l'annonce par Sanofi de l'acquisition de l'américain Bioverativ. Avec Ablynx, le groupe français poursuit ainsi son offensive pour construire une position de premier plan dans les maladies rares du sang. Le produit phare de la biotech belge, caplacizumab, pourrait devenir cette année le premier traitement homologué du purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT), une maladie auto-immune grave.

Fondé en 2001 et introduit en Bourse en 2007 à 7 euros par action, Ablynx est spécialisé dans la découverte et le développement de composés thérapeutiques à base de Nanobody (ou Nanocorps), marque déposée d'Ablynx désignant une nouvelle classe de protéines thérapeutiques issues de fragments d'anticorps à domaine unique ciblant les chimiokines, des protéines jouant un rôle important dans l'orchestration de la réponse immunitaire.

Son portefeuille comprend plus de 45 candidats-médicaments, en propre et au travers de plusieurs collaborations avec Abbvie, Boehringer, Merck, Novo Nordisk ou encore Sanofi dans différents domaines thérapeutiques tels que l'hématologie, l'inflammation, l'immuno-oncologie ou encore les maladies respiratoires. Huit Nanobodies sont actuellement en phase de développement clinique et le premier à être commercialisé pourrait être le caplacizumab en 2018, l'autorité européenne du médicament procédant actuellement à l'examen de la demande. Une demande d'homologation outre-Atlantique devrait être déposée également dans le courant de l'année.

Sanofi estime que l'acquisition, après prise en compte des dépenses de recherche et développement, devrait être neutre sur le bénéfice net par action des activités en 2018 et en 2019.

Après une demi-heure de cotation à la Bourse de Paris, le cours de l'action Sanofi cède 0,14% à 73,38 euros. A Bruxelles, la cotation d'Ablynx est suspendue.

Sur le même sujet

A lire aussi