Sanofi engage 11,6 milliards de dollars pour acheter Bioverativ

le 22/01/2018

Sanofi engage 11,6 milliards de dollars pour acheter Bioverativ

Sanofi a annoncé lundi matin l'acquisition du spécialiste américain des traitements contre l'hémophilie Bioverativ pour un montant de 11,6 milliards de dollars (9,5 milliards d'euros). Le groupe français lancera une offre publique d'achat sur toutes les actions ordinaires de Bioverativ au prix de 105 dollars par action en numéraire soit une prime de 64% par rapport au cours de clôture de vendredi. Cette offre publique d'achat devrait débuter en février 2018. «A la suite de la clôture de l'offre, une filiale intégralement détenue par Sanofi fusionnera avec Bioverativ et toutes les actions qui n'auront pas été apportées à l'offre publique d'achat seront converties en un droit à recevoir 105 dollars au comptant par action», a précisé Sanofi dans un communiqué.

«Avec Bioverativ, un leader sur le marché croissant de l'hémophilie, Sanofi conforte sa présence en médecine de spécialités et son leadership dans les maladies rares, conformément à sa feuille de route 2020, et met en place une plateforme qui lui permettra d'assurer sa croissance dans d'autres troubles hématologiques rares», a expliqué le directeur général de Sanofi, Olivier Brandicourt, cité dans le communiqué. Le groupe français chiffre le marché mondial de l'hémophilie à 10 milliards de dollars de ventes annuelles et 181.000 malades, soit «le marché le plus important du segement 'maladies rares'». Ce marché devrait, selon Sanofi, dégager une croissance de 7% par an jusqu'en 2022.

Bioverativ a réalisé des ventes de 847 millions de dollars et touché des redevances de 41 millions de dollars en 2016. Le groupe commercialise deux traitements, l'Eloctate et l'Alprolix, respectivement contre l'hémophilie A et l'hémophilie B. Ils sont actuellement vendus aux États-Unis, au Japon, au Canada et en Australie ainsi que dans l'Union européenne via un accord de collaboration. Bioverativ compte étendre leur commercialisation à d'autres pays. En outre, «Sanofi sera en mesure de tirer parti du savoir-faire clinique de Bioverativ et de sa plateforme commerciale pour faire avancer le développement et la commercialisation du fitusiran, un agent thérapeutique expérimental fondé sur l'interférence de l'ARN (ARNi) pour le traitement des hémophilies A et B, avec ou sans inhibiteurs», a expliqué le groupe.

Sanofi compte financer cette opération en partie en puisant dans sa trésorerie et en partie via «la levée d'un emprunt». L'entreprise française a assuré que l'acquisition devrait avoir «un effet relutif immédiat sur le bénéfice par action des activités de Sanofi pour l'exercice 2018 et un effet relutif jusqu'à 5% pour l'exercice 2019». Sanofi compte obtenir un retour sur capitaux investis supérieur au coût du capital dans un délai de trois ans et s'attend à conserver sa note de crédit élevée.

Après une demi-heure de cotation à la Bourse de Paris, le cours de l'action Sanofi cède 3,33% à 70,52 euros.

Sur le même sujet

A lire aussi