Schneider Electric met la main sur Aveva

le 05/09/2017

Schneider Electric met la main sur Aveva

Schneider Electric va enfin mettre la main sur Aveva. Après deux tentatives de rapprochement avortées, les deux groupes d’équipements et de solutions électriques ont confirmé mardi matin la signature d'un accord en vue d'une prise de contrôle d'Aveva.

L'accord, soutenu par les conseils d’administration des deux entreprises, prévoit que Schneider fusionne Schneider Electric Software, son activité de logiciels, avec les actifs d'Aveva et verse au groupe britannique 550 millions de livres sterling (597 millions d'euros). A l'issue de l'opération, le groupe français détiendra une participation majoritaire de 60% au capital du nouvel ensemble. Par ailleurs, Aveva distribuera à ses actionnaires 100 millions de livres sterling en numéraire, soit une portion significative de sa trésorerie nette. Le groupe conservera un solde de trésorerie suffisant pour couvrir les coûts de transaction ainsi que ses besoins en fonds de roulement.

La valeur des actions reçues par Schneider Electric s'établit à environ 1,7 milliard de livres sterling (1,84 milliard d'euros), sur la base du cours de clôture d'Aveva la veille de l'opération. Cette valorisation représente un multiple de valeur d'entreprise sur Ebitda ajusté d'environ 19 fois pour Schneider Electric Software, proche de celui d'Aveva, a précisé Schneider dans son communiqué.

Le nouveau Groupe Aveva sera consolidé au sein de la division Industry de Schneider. En données pro forma, son chiffre d'affaires pour l'exercice clos fin mars s'établit à 657,5 millions de livres sterling (714 millions d'euros) et son Ebitda représente 145,8 millions de livres (158 millions d'euros). Aveva, qui affiche une capitalisation boursière d'environ 1,2 milliard de livres, conservera sa cotation à Londres ainsi que son siège à Cambridge.

Les parties ont lancé le processus de recrutement d'un nouveau directeur général, qui « devra avoir un parcours reconnu et une expérience de direction d'un acteur mondial des logiciels ». Le directeur général actuel d'Aveva, James Kidd, exercera ses fonctions jusqu'à la nomination d'un successeur.

L'opération annoncée ce matin s'apparente à celle que les deux parties avaient envisagée en juillet 2015 et qui visait à rapprocher leurs activités de logiciels industriels. Schneider avait alors conclu un accord pour fusionner ses actifs et ceux d'Aveva et pour verser 550 millions de livres en échange d'une participation de 53,5% dans la nouvelle entité. Cependant, la transaction n'avait pas abouti en raison de désaccords sur les termes définitifs.

A la Bourse de Paris, après une demi-heure de cotation, le cours de l'action Schneider Electric gagne 0,52% à 69,25 euros.

Sur le même sujet

A lire aussi