Partenariat

Le big data, un enjeu crucial pour le secteur bancaire

Edmond de Rothschild
le 31/08/2017

Le big data, un enjeu crucial pour le secteur bancaire

Aucune entreprise n’est épargnée par la révolution des données. Sa collecte et son exploitation devraient les aider à réduire leurs risques, faciliter la prise de décision, ou encore permettre la différentiation grâce à l’analyse prédictive et une expérience client personnalisée. L’exploitation du big data connaît depuis quelques années une accélération sans précédent et sa diffusion devrait transformer de nombreux secteurs, à tel point qu’il n’est plus possible de douter de sa réalité économique. Ainsi, bon nombre d’entreprises, qu’elles soient au stade de start-up ou de multinationale, investissent dans l’exploitation des données pour bénéficier de cette nouvelle source de valeur ajoutée.

Les premières à s’être plongées dans l’océan de données sont évidemment les sociétés technologiques. Les grands acteurs, à l’instar de Google, Amazon et IBM investissent massivement depuis quelques temps dans la construction de Datacenter et de solutions dédiées à l’analyse d’informations. Les acteurs traditionnels multiplient eux-aussi les plans de développement des technologies liées au big data. Ils déploient des efforts importants pour accumuler le maximum d’informations sur le comportement de leurs clients afin de calculer au mieux les risques ou d’identifier les opportunités de nouveaux marchés à conquérir.  

Jacques-Aurélien Marcireau

Gérant du fonds Edmond de Rothschild  Fund Big Data 

​Un fossé va se creuser

La vague du big data déferle sur tous les secteurs, à l’image des établissements bancaires, invités à repenser leur stratégie en profondeur. Un fossé va petit à petit se creuser entre les différents acteurs du secteur bancaire. J.P. Morgan aux Etats-Unis ou encore BNP Paribas en Europe possèdent des millions de données sur le crédit sur plusieurs cycles dans plusieurs secteurs et diverses zones géographiques, véritable mine d’or créatrice de valeur. Si elles ont l’agilité, la culture d’entreprise, la capacité d’investissement, les talents nécessaires pour exploiter de manière judicieuse le trésor sur lequel elles sont assises, dans le respect de la réglementation, les grandes institutions bancaires sont à même de prendre avec succès le virage stratégique que représente le big data.

De nouveaux acteurs entendent tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de Square, spécialisé dans le paiement mobile et électronique à la croisée des chemins entre une entreprise technologique et une banque. Créée en 2010 par le fondateur de Twitter, la société propose une solution de paiement par carte bancaire gratuite clé en main pour les PME américaines, affichant jusqu’ici un faible taux d’équipement. Mais la véritable innovation de l’entreprise californienne réside dans l’ensemble des services personnalisés qu’elle offre grâce aux données collectées auprès de ses utilisateurs, comme la gestion des stocks ou encore l’analyse et le suivi des opérations de marketing. Square déploie également une solution de prêt innovante dont le remboursement s’effectue via une commission prélevée sur chaque transaction. Les entreprises remboursent donc plus vite lorsque leurs ventes augmentent et inversement.

L’assurance connaît un bouleversement majeur

L’avènement du big data ouvre la voie à une meilleure gestion du risque. Les acteurs du secteur entendent tirer parti de la transformation digitale pour offrir aux consommateurs de nouveaux services mieux adaptés à leurs besoins, à l’image d’une assurance auto dont le prix est basé sur la conduite de l’assuré et le nombre de kilomètres parcourus. Les données collectées permettront également à terme de proposer des assurances habitations sur mesure en fonction des habitudes des clients. Les entreprises pourront ainsi répondre à l’exigence de plus en plus pressante des assurés : payer le prix qui correspond à son propre risque.

A lire également:

Août 2017. Document non contractuel. Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information.

Avertissement : Edmond de Rothschild Fund Big Data est un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois agréée par la CSSF et autorisé à la commercialisation en France. La gestion financière du compartiment est déléguée à Edmond de Rothschild Asset Management (France) qui agit également en tant que Distributeur global. La société de gestion principale de la SICAV est Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg). Les investissements réalisés par le compartiment sont soumis aux tendances et fluctuations du marché. Le compartiment ne bénéficie d’aucune garantie ni protection et présente donc un risque de perte en capital. Les informations sur les valeurs ne sauraient être assimilées à une opinion d’Edmond de Rothschild Asset Management (France) sur l’évolution prévisible desdites valeurs et, le cas échéant, sur l’évolution prévisible du prix des instruments financiers qu’elles émettent. Ces informations ne sont pas assimilables à des recomman- dations d’acheter ou de vendre ces valeurs. La composition du portefeuille est susceptible d’évoluer dans le temps. Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans cette présentation reflètent le sentiment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et de ses filiales sur les marchés, leur évolution, leur réglementation et leur fiscalité, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de Edmond de Rothschild Asset Management (France). Tout investisseur potentiel est invité à se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque investissement indépendamment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle. À cet effet, il devra prendre connaissance des documents d’information clé pour l’investisseur (DICI) de chaque OPCVM remis avant toute souscription et disponibles sur le site www.edram.fr ou gratuitement sur simple demande au siège social de Edmond de Rothschild Asset Management (France) - 47, rue du Faubourg Saint-Honoré 75401 Paris Cedex 08 - Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 11 033 769 euros - Numéro d’agrément AMF GP 04000015 - 332.652.536 R.C.S. Paris.

A lire aussi