L’action Fiat Chrysler chute lourdement après des révélations sur des moteurs trafiqués

le 12/01/2017

L’action Fiat Chrysler chute lourdement après des révélations sur des moteurs trafiqués

Après Volkswagen, une nouvelle affaire de "Dieselgate" vient secouer les marchés. L'action Fiat Chrysler chutait de 18% jeudi après-midi à la Bourse de Milan après des révélations de l'Agence de protection de l'environnement américaine et relayées par Reuters. Ces accusations font état de l'installation d'un dispositif sur environ 100.000 véhicules aux Etats-Unis qui permettait de masquer le réel niveau de leurs émissions polluantes depuis 2014.

Fiat Chrysler a réagi dans un communiqué en affirmant croire que ses systèmes de contrôle des émissions respectaient les règles applicables et il s'est dit "déçu" des déclarations de l'EPA. 

Bien que l'action du constructeur automobile limitait légèrement ses pertes peu de temps après l'annonce de l'agence de protection de l'environnement, elle emportait dans son sillage les titres de Renault et PSA qui perdaient respectivement 2,6% et 1,5%.

Sur le même sujet

A lire aussi