Medivation bondit en bourse après l’annonce de son rachat par Pfizer

le 22/08/2016

Le laboratoire américain Pfizer a annoncé, lundi, avoir conclu le rachat de Medivation avec une prime substantielle de 21,35%. L’entreprise était également convoitée par Sanofi.

Medivation bondit en bourse après l’annonce de son rachat par Pfizer
(©Bloomberg)

Le laboratoire Pfizer a annoncé lundi avoir conclu favorablement son offre de rachat de Medivation, autre laboratoire spécialisé, lui, dans le traitement du cancer. Le rachat a été arraché au prix fort par Pfizer puisque le groupe américain consent à débourser 81,5 dollars par action, prix qui valorise l’opération à 14 milliards de dollars (12,4 milliards d’euros).

A Wall Street, Medivation s'est envolé de 20% à 80,62 dollars peu avant 16H00 (heure de Paris), s'approchant du prix de l'offre. Depuis le début de l'année, l’action a gagné 40%. De son côté Pfizer a reculé de 0,46% à 34,81 dollars, un repli en ligne avec celui du Dow Jones, signe que les investisseurs ne sont pas inquiets de l'impact de cette opération coûteuse sur le bilan du groupe.

Pfizer va financer l'opération en numéraire, avec sa propre trésorerie. L’opération devrait être bouclée le trimestre prochain selon Pfizer.

Avec une prime de 21,35% par rapport à son cours de clôture de vendredi, l’offre de Pfizer surpasse donc largement celle formulée en avril par Sanofi. Le Français a offert dans un premier temps 52,5 dollars par action, puis 58 dollars. Ces avances avaient été rejetées par Medivation, poussant Sanofi à se lancer dans une procédure juridique afin d’évincer le conseil d'administration de Médivation pour le remplacer par des candidats de son choix.

Lundi, Sanofi a annoncé avoir pris acte de l’offre de Pfizer, tout en précisant qu'il était « d'abord et avant tout un acquéreur discipliné ».

Selon Rudi Van den Eynde, responsable des actions thématiques globales de la société de gestion Candriam, ​« le prix est très élevé. Si Pfizer accepte de le payer, c'est que ses hypothèses concernant les deux produits en développement de Medivation sont très solides ». Pour ces professionnel, une surenchère de Sanofi reste peu probable. La firme devrait « se tourner vers d’autres actifs en oncologie » selon l’analyste. 

Merck & Co, Celgene et Gilead Sciences avaient également annoncé être intéressés par l’entreprise.

Sur le même sujet

A lire aussi