Le titre Mediaset chute après le changement de stratégie de Vivendi

le 26/07/2016

Le groupe de médias français a annoncé son intention de ne pas racheter l'intégralité de la filiale Mediaset Premium contrairement à ses engagements.

Le groupe de médias est parvenu à prendre le contrôle de Gameloft, dans le cadre de l’OPA lancée le 18 février.
(Pierre Chiquelin)

Le groupe de médias français Vivendi a annoncé lundi dans un courrier à Mediaset son intention de ne pas acquérir 100% de la filiale du groupe italien, Mediaset Premium, une décision pourtant actée au mois d'avril dernier, dévoile Mediaset dans un communiqué publié mardi matin. 

Mediaset affirme que Vivendi "n'a pas l'intention d'honorer l'accord signé". Le groupe français dirigé par Vincent Bolloré souhaite maintenir l'échange de participation de 3,5% entre les deux groupes mais ne prendrait finalement que 20% de la filiale de Mediaset.

"Ce schéma modifie la logique industrielle qui sous-tend l'accord et aurait un impact significatif sur la structure du capital de Mediaset", explique le groupe italien, ajoutant qu'aucune négociation n'était en cours.

En réponse, Vivendi note des "différends significatifs dans l’analyse des résultats de sa filiale de télévision payante Mediaset Premium" pour justifier sa décision.

Vivendi prévoit également de prendre progressivement 15% de Mediaset sur trois ans via des obligations convertibles.

Actionnaire à 34% de Mediaset, Fininvest a dénoncé "la gravité exceptionnelle et le caractère totalement inapproprié du comportement de Vivendi", ajoutant que le but inavoué de Vivendi en revenant sur l'accord conclu récemment était de constituer une participation importante dans le groupe de médias italien.

En Bourse le titre Vivendi prenait 0,23% en fin de matinée alors que celui de Mediaset chutait de 11%.

Sur le même sujet

A lire aussi