L’Arabie Saoudite investit dans Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis

le 24/12/2015

La Kingdom Holding Company a annoncé qu'elle avait acquis avec d'autres investisseurs 5,3% de l'application qui veut talonner le géant Uber.

L’Arabie Saoudite investit dans Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis

La Kingdom Holding Company (KHC) a annoncé jeudi 24 décembre avoir réuni un groupe d’investisseurs qui ont acquis 5,3% de Lyft, la start-up

américaine de véhicule de transport avec chauffeur. Ce qui représente un montant de 247,7 millions de dollars sur cette application mobile. L'annonce survient quelques jours après la publication d’un

document par l’Etat du Delaware dévoilant le projet de Lyft de lever 1

milliard de dollars dans un tour de financement de série F. 

Dans le détail, KHC - la firme d'investissements du Prince Alwaleed bin Talal - a annoncé avoir acquis avec d'autres investisseurs 100 millions de dollars via le tour de financement, et 147,7 millions de dollars en actions préférentielles sur le marché secondaire. L'Arabie Saoudite est très présente sur le marché technologique américain. Elle possède 5% de Twitter. 

Depuis sa création en 2012, Lyft tente de grignoter des parts de marché au géant du transport de voyageurs Uber sur le marché américain. Le 16 décembre, elle a annoncé le recrutement d’Ewan Cohen, l’un des cadres de Foursquare - une application qui recommande des lieux de sorties - pour diriger le développement de l'entreprise sur la côte Est. En ligne de mire, le développement des villes de Boston et Washington DC, mais surtout de New-York, ville symbolique soumise à un véritable théâtre de bataille entre Lyft, Uber, et les taxis locaux. Lyft y a triplé sa part de marché depuis l'été. D’après Bloomberg, l'entreprise est désormais valorisée 4,5 milliards de dollars, soit deux milliards de plus qu'en mars (2,5 milliards). 

Le développement international à travers l'axe asiatique est aussi l'une des sources d'avenir de la start-up fondée par John Zimmer. Après avoir noué en septembre un partenariat avec son homologue chinois Didi Kuaidi, Lyft a annoncé le 3 décembre deux nouvelles alliances sur le continent, avec l’Indien Ola, et le singapourien GrabTaxi. A travers ces partenariats, elle vise le marché local et celui des grands voyageurs. Cela-dit, l'écart entre les deux sociétés de transport reste encore très grand. Créé trois ans plus tôt et désormais présent dans 67 pays, Uber devrait être valorisé 62,5 milliards de dollars s'il parvient à aller au bout de sa nouvelle levée de fonds de 2,1 milliards de dollars.

A lire aussi