LVMH et Hermès enterrent la hache de guerre

le 03/09/2014

Un accord pacifiant leurs relations a été trouvé par le biais du Tribunal de Commerce de Paris

LVMH et Hermès enterrent la hache de guerre

LVMH et Hermès mettent fin à leur conflit. Les deux groupes ont trouvé, par l’entremise du président du tribunal de Commerce de Paris, Frank Gentin, un accord de conciliation visant à mettre un terme aux contentieux les opposant et « à rétablir un climat de relations positives entre eux », assure mercredi matin un communiqué de LVMH.

« Les deux parties s'étant ralliées à cette proposition, une transaction a été signée aux termes de laquelle la totalité des actions Hermès détenues par le Groupe LVMH seront distribuées à ses actionnaires, étant entendu que la société Christian Dior distribuera à ses propres actionnaires, les actions qu'elle aura ainsi reçues », précise le communiqué.

Au surplus, « LVMH, Dior et Groupe Arnault se sont engagés pour un délai de 5 ans à ne pas acquérir de nouvelles actions Hermès. Les distributions d'actions approuvées par les conseils d'administration de LVMH et de Dior, seront réalisées au plus tard le 20 décembre 2014. À l'issue de ces opérations, Groupe Arnault détiendra environ 8,5% du capital d'Hermès International », soit une diminution substantielle par rapport à la situation présente. LVMH détient actuellement plus de 23% du capital du sellier.

Cet accord, assure LVMH, met fin au contentieux entre les deux parties et assure une « pacification » des relations entre les deux groupes, qui s’étaient profondément aigries suite à l’irruption du numéro un mondial du luxe dans le capital d’Hermès.

A lire aussi