Total enregistre une baisse de son bénéfice de 12%

le 30/07/2014

La compagnie pétrolière, qui a affiché un bénéfice net ajusté de 3,15 milliards de dollars au deuxième trimestre, dit avoir cessé d'acheter des actions du groupe russe Novatek

Total a enregistré une baisse de son résultat net ajusté de 12% au deuxième trimestre à 3,15 milliards de dollars en raison notamment d'un contexte toujours défavorable dans le raffinage en Europe, selon un communiqué publié par le groupe.

La production d'hydrocarbures de la compagnie a totalisé 2,054 millions de barils équivalent pétrole par jour au deuxième trimestre, un « point bas » selon le directeur financier, Patrick de La Chevardière. Son repli est notamment dû à la fin d'une licence à Abou Dhabi et à un niveau élevé d'arrêts pour maintenance.

La compagnie pétrolière européenne, dont chiffre d'affaires a augmenté de 2% à 62,6 milliards, a en outre annoncé lors d'une conférence téléphonique que Total avait cessé d'acheter des actions du groupe russe Novatek après la destruction, il y a une dizaine de jours, d'un avion qui survolait une partie de l'Ukraine contrôlée par des séparatistes pro-russes. Patrick de La Chevardière, a toutefois jugé « prématuré » de mesurer les conséquences des sanctions économiques de l'Union européenne contre la Russie. Il a déclaré que Total n'avait pas cessé ses opérations sur le projet gazier russe de Yamal.

La deuxième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell et devant BP, a fait savoir qu'elle présenterait en septembre son plan de réduction de coûts, annoncé en début d'année.

Le groupe propose un acompte sur dividende de 0,61 euro par action au titre du deuxième trimestre 2014, en hausse par rapport à celui du deuxième trimestre 2013 (0,59 euro).

A lire aussi