Siemens et Mitsubishi proposent à Alstom une alliance dans l'énergie à 7 milliards d'euros

le 16/06/2014

L'Allemand se dit prêt à reprendre les turbines à gaz d'Alstom pour 3,9 milliards d'euros et le Japonais à créer trois coentreprises où il injecterait 3,1 milliards d'euros

Siemens et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) proposent une alliance avec Alstom dans l'énergie, selon les termes de l’offre que les deux groupes étrangers ont dévoilée, ce lundi, face au projet de rachat déposé le mois dernier par l'américain General Electric.

Siemens a précisé dans un communiqué que le tandem qu’il crée avec le Japonais prévoit d'injecter 7 milliards d'euros en numéraire dans le groupe français et de créer plusieurs coentreprises. Le groupe allemand rachèterait les turbines à gaz d'Alstom et les services associés pour 3,9 milliards d'euros et MHI mettrait en place trois coentreprises dans lesquelles il injecterait 3,1 milliards. MHI a également l'intention de proposer à Bouygues, actionnaire à 29% d'Alstom, de lui racheter jusqu'à 10% du capital de la société.

Siemens, qui s'engage avec son partenaire à garantir l'emploi pendant trois ans en France et en Allemagne, prévoit d'établir en France le siège européen de ses activités dans le gaz. Il envisage également, dans un second temps, de former avec Alstom un «champion européen» dans le ferroviaire, avec l'intention d'être un actionnaire de long terme de la nouvelle société qu'il formerait avec le français.

A lire aussi