Vivendi affiche un résultat opérationnel ajusté en hausse au premier trimestre

le 15/05/2014

Le groupe, qui achève la cession de SFR à Numéricable, mise sur le numérique et les émergents et pourrait réaliser des acquisitions.

Vivendi affiche un résultat opérationnel ajusté en hausse au premier trimestre

Vivendi a enregistré un résultat opérationnel ajusté de 268 millions au premier trimestre, en hausse de 2,8% , son résultat net ajusté ayant augmenté de 20,1% à 161 millions. A données comparables, son chiffre d'affaires du groupe, dont le nouveau périmètre exclut SFR en cours de cession au câblo-opérateur Numericable , est ressorti à 2,72 milliards d'euros, en progression de 2%.

Le groupe s'est dit raisonnablement optimiste pour l'année en cours. «Notre transformation pour devenir un groupe de médias et de contenus touche à sa fin», a déclaré le président du directoire Jean-François Dubos lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le groupe, né il y a 160 ans, mise désormais sur le numérique et les marchés émergents pour alimenter sa croissance après s’être désengagé des télécoms au profit des médias et des contenus. Vivendi possède le groupe de télévision Canal+, la maison de disque Universal et l'opérateur brésilien GVT. Le groupe pourrait procéder à des acquisitions, selon le directeur financier Hervé Philippe. Les cessions d'actifs ont été décidées dans le cadre d'une revue de portefeuille engagée il y a deux ans. 

«Nous avons de bonne raisons d'être optimistes et de croire à notre stratégie», a-t-il ajouté, en expliquant que le groupe comptait notamment tirer profit des nouveaux modes de consommation des contenus et de la croissance dans les pays émergents. Emergents et numérique ont déjà soutenu l'activité du groupe sur les trois premiers mois de l'année. Toutefois la stratégie sera précisée lors de l'arrivée de la nouvelle équipe dirigeante constituée notamment de Vincent Bolloré, celui-ci devant prendre la présidence du conseil de surveillance à l'issue de l'assemblée générale de la société le 24 juin, a précisé Hervé Philippe.

Le titre a clôturé quasiment inchangé mercredi à 18,93 euros, donnant une capitalisation boursière de 25,36 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il affiche une baisse de 1% dans la tendance de l'indice sectoriel des médias.

A lire aussi