L’action Alstom bondit en Bourse de Paris sur des rumeurs d'OPA par GE

le 24/04/2014

Le fabricant français de turbines et de trains, détenu à plus de 29% par Bouygues, a déclaré n'être informé d'aucun projet de rachat visant son capital

L’action Alstom bondit en Bourse de Paris sur des rumeurs d'OPA par GE

L’action Alstom a bondi de 17% au cours des premiers échanges en Bourse de Paris ce jeudi sur une information de l’agence Bloomberg selon laquelle General electric (GE) négocierait le rachat du fabricant français de turbines et de trains pour environ 13 milliards de dollars (9,4 milliards d’euros). A 10H20, le cours d'Alstom a perdu une partie de ses gains, cotant 27,18 euros soit une hausse de 11,48% sur la cloture de la veille. 

Actionnaire principal de Alstom avec 29,33%, le cours de Bouygues a gagné jusqu'à 5% avant de revenir à 30,27 euros (+4,38%) à 10H30.

Alstom a déclaré, dans un communiqué, n'être informé d’aucun projet d’offre publique de rachat visant son capital, ajoutant qu’un point serait effectué sur ses perspectives d'activités pour les investisseurs lors des résultats annuels du groupe, le 7 mai.  L’opération de rachat par GE valoriserait Alstom à 9,4 milliards d’euros selon Bloomberg, environ 30 euros par action soit une prime de 25 % par rapport au cours de clôture mercredi.

Depuis plusieurs années, Alstom connait un parcours difficile. Le groupe prévoit de supprimer 1300 postes principalement dans sa branche technologie de l'information et chaudières. Le groupe industriel a récemment vendu sa division de fabrication d’équipements auxiliaires vapeur à Triton, un fonds d’investissement européen, pour 730 millions d’euros. Les difficultés d’Alstom ont contraint Bouygues, dont la filiale de télécom est confrontée à des choix stratégiques importants, à passer une dépréciation de 1,4 milliards d’euros dans ses comptes 2013.

Pour sa part, GE a affiché un résultat d'exploitation de 3,3 milliards de dollars au premier trimestre 2014, en baisse de 15 %. Pour le conglomérat américain, présent dans le transport et les réseaux, l’acquisition d’Alstom représenterait la plus importante opération réalisée de son histoire. Selon Bloomberg, GE disposait à la fin de l’année 2013 de 89 milliards de dollars en numéraire, dont 57 milliards hors États-Unis.

A lire aussi