Carlos Slim lance une offre à 7,2 milliards d'euros sur KPN

le 09/08/2013

Son groupe de télécom, America Movil, propose un prix de 2,4 euros par action pour acquérir les 70% qu'il ne détient pas encore dans l'opérateur néerlandais

Carlos Slim lance une offre à 7,2 milliards d'euros sur KPN

America Movil, l’opérateur télécom. du milliardaire

mexicain Carlos Slim,  a lancé une offre

sur  les 70%  qu’il ne détient pas encore dans le capital de

l’opérateur néerlandais KPN.  Le prix

proposé par le groupe latino-américain s’élève à 2,4 euros par action, soit un

total 7,2 milliards d’euros, ce qui représente

une prime de 20% par rapport au cours de clôture de KPN à Amsterdam  le 8 août.

L’offre lancée par Carlos Slim était prévisible. America Movil est déjà le principal actionnaire de KPN dont il détient environ 30%. De plus, le groupe de Carlos Slim a mis fin, en juillet dernier, à un

accord qui limitait sa participation à moins de 30% dans l’opérateur télécom. néerlandais. La filiale

allemande de KPN, E-Plus, est la cible d'une offre d’achat du groupe espagnol Telefonica, ce qui libère America Movil de ses engagements. La société E-Plus

serait reprise pour 8,1 milliards d’euros, mais  « le

fait que Slim n’ait pas encore pris de décision par rapport à l’offre de

Telefonica pour E-Plus en Allemagne, suggère que le milliardaire cherchera à améliorer

l’offre de l’entreprise espagnole », estime un analyste de Banco de

Sabadell. 

Le milliardaire mexicain souhaite rencontrer

rapidement les dirigeants de KPN afin de discuter  de son offre qu’il

justifie par la nécessité d’ « intensifier

le potentiel de synergie » avec America Movil dans un marché européen de

plus en plus concurrentiel et en voie de consolidation. Pour finaliser son

acquisition, il devra en outre surmonter certains obstacles : annuler un rachat

d’actions et obtenir 4 milliards de dollars de financement de dette, soulignent dans

une note des analystes de Sanford C. Bernstein & Co. Par ailleurs, Carlos

Slim conditionne son offre à l’acquisition par America Movil d’une participation

de plus de 50% de l’entreprise néerlandaise. Ultime obstacle sur la route du

groupe latino-américain, une fondation indépendante, dont le rôle est de

défendre l’identité et l’indépendance de

KPN, peut décider de s’opposer à l’opération.

Pour Carlos Slim, le contrôle de KPN est une étape stratégique

supplémentaire vers une  implantation forte

sur le marché des télécommunications en Europe. Il a déjà dépensé environ 4 milliards

de dollars pour augmenter sa participation au capital du groupe néerlandais l’année dernière. 

A lire aussi