Sanofi veut doper sa croissance par des acquisitions

le 01/08/2013

Le laboratoire a annoncé une chute de son bénéfice net à 1,48 milliard d’euros au deuxième trimestre à cause de la « concurrence des génériques » et revoit ses perspectives en baisse

Le bénéfice net de Sanofi a reculé de 23,4% à 1,475

milliards d’euros au deuxième trimestre en raison de la « concurrence des génériques »,

explique le groupe pharmaceutique dans un communiqué. Le laboratoire, qui a

estimé que son bénéfice net par action devrait baisser de 7% à 10% cette année

par rapport à 2012, a enregistré un résultat opérationnel en diminution de 28% à  2,017 milliards d’euros pour un chiffre d’affaire

(CA) en régression de 6,3% à environ 8 milliards d’euros, indique le communiqué

de presse.

« Le deuxième trimestre a été

difficile. Comme prévu, c'était le dernier trimestre se comparant à un niveau

élevé l'année passée à cause de l'effet résiduel des pertes

d'exclusivité », a commenté Christopher Viehbacher, le directeur

général. Ce dernier, a confirmé l’intention de Sanofi de réaliser des

acquisitions pour doper sa croissance qu’il prévoit de retour au second

semestre.

Inférieurs au

consensus des analystes, les résultats de Sanofi portent également la trace du

moindre dynamisme de certains marchés émergents où le CA a globalement baissé

de 2,3% à environ 2,67 milliards. « Sanofi

a établi que les niveaux de stocks de produits génériques dans les canaux de

distribution au Brésil étaient de façon significative et inappropriée en excès

par rapport aux volumes nécessaires pour satisfaire la demande » détaille

le communiqué. Le groupe a dû procéder à un réajustement qui a ponctionné son

CA  net de 122 millions d’euros, par

ailleurs amputé par une provision complémentaire de 79 millions d’euros.

L’autre cause de la baisse de régime provient d’un faible développement des « plateformes de croissance » du

groupe (71,4% du CA total consolidé)  qui

ont connu une progression de 2,5% de leur CA à environ 5,72 milliards d’euros. Ainsi

la partie santé animal  a reculé de 5,7%,

mais Lantus et Genzyme (hors Aubagio) ont réalisé des performances avec un CA en

hausse de, respectivement, 17,7% et 25 ,6%.

Parmi les

concurrents de Sanofi, AstraZeneca, deuxième groupe pharmaceutique britannique,

a vu ses ventes baisser de 6% au deuxième trimestre en raison du passage dans

le domaine public de certains médicaments et d’une imposition plus lourde qui a

pénalisé le bénéfice de près d’un quart. Le britannique a confirmé ses

prévisions d’un recul de 5% à 9% de son CA en 2013.

A lire aussi