Vivendi cède plus de 85% de sa part dans Activision Blizzard

le 26/07/2013

Le groupe de télécom accomplit avec cette cession, qui lui rapporte 6,2 milliards d'euros, la deuxième étape de son recentrage amorcé avec la vente de Maroc Telecom.

Vivendi cède plus de 85% de sa part dans Activision Blizzard

Vivendi a annoncé vendredi 26

juillet 2013 avoir cédé plus de 85% de sa part dans l'éditeur de jeux vidéo

Activision Blizzard pour 8,2 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros), afin

de renforcer son bilan, réduire sa dette et maintenir la notation de sa dette. La

cession, qui doit être finalisée d'ici fin septembre, valorise l’action à 13,60

dollars, précise le groupe de télécommunications et de divertissement dans un

communiqué. A l'issue de l'opération, Vivendi, qui détient actuellement 61,1%

du capital d'Activision Blizzard, indique qu'il conservera une participation de

12%.

Cette cession est la deuxième grande opération de recentrage réalisée par

Vivendi depuis le lancement l'an dernier d'une réflexion stratégique sur ses

activités. Le groupe français, qui veut se recentrer sur les médias, a vendu

mardi sa participation de 53% au capital de Maroc Telecom pour 4,2 milliards

d'euros.

Dans le cadre de la cession d'Activision Blizzard, celui-ci va racheter 429 millions

de ses propres actions pour 5,8 milliards de dollars. Dans le même temps,

Vivendi cédera 172 millions d'actions Activision Blizzard à ASAC LP, un groupe

d'investisseurs mené par les dirigeants d'Activision Blizzard, représentant

24,9% du capital d'Activision valorisé à 2,3 milliards de dollars. « La participation résiduelle de Vivendi sera

soumise à une période de lock-up (blocage) de 15 mois », précise le

groupe français.

A la Bourse de Paris, l'action

Vivendi figure parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40 ce vendredi matin après l'annonce de la cession de Activision Blizzard. Le

titre Vivendi, qui a ouvert sur une hausse de plus de 3%, gagnait 2,4% à 16,354

euros à 9h23 contre 15,98 euros jeudi en clôture.

A lire aussi