Orange affiche des résultats en baisse

le 25/07/2013

Souffrant de l'effet Free, le chiffre d’affaire a reculé au deuxième trimestre alors que le groupe doit payer une amende de 2,15 milliards d'euros au fisc

Orange affiche des résultats en baisse

Le chiffre d’affaire et l’excédent brut d'exploitation (Ebitda) d’Orange, ont reculé au deuxième trimestre à, respectivement, 10,323 milliards d’euros en baisse de 4,8% à base comparable et 3,293 milliards d'euros en baisse de 8,4%. Le premier opérateur de télécommunication français, qui a publié ces résultats jeudi 25 juillet, a continué de subir la pression de la concurrence, tout particulièrement celle de Free. Il a par ailleurs confirmé son objectif de cash opérationnel supérieur à sept milliards d’euros en 2013  grâce aux premiers effets des mesures d'économies.

Conséquence de ces résultats, la marge a été réduite de 1,3 point à 31,9%.

Selon le directeur financier, Gervais Pellissier,  à la fin de l'année 90% des clients français seraient bénéficiaires des tarifs établis après l'arrivée fracassante de Free Mobile en janvier 2012,  le réajustement à la baisse étant censé trouver ses limites en 2014.

Quatrième opérateur en Europe, Orange a précisé avoir bénéficié des performances du britannique EE qu’il possède en coentreprise avec Deutsche Telekom. Le premier opérateur mobile d'outre-Manche a augmenté ses bénéfices de 9% au premier semestre. Toutefois, Gervais Pellissier a déclaré que l’introduction en bourse d’EE n’aura pas lieu avant 2014 afin de lui laisser plus de temps pour montrer au marché l’amélioration de ses performances financières.

Le groupe considère « satisfaisant »  le démarrage de la 4G en France. Les clients dépenseraient environ 10% de plus que ceux utilisant la 3G. L’objectif annoncé est d’atteindre un million de clients 4G d’ici la fin de l’année. Ils sont environ 250.000 aujourd’hui.

De plus le groupe a annoncé devoir verser 2,15 milliards d’euros d’amende au fisc en règlement d’un litige liée à des divergences sur la comptabilisation de pertes de filiales, un dossier datant de 2005. Pour autant, le versement n'aura pas d'impact ni sur le compte d'exploitation, ni sur la dette, selon Orange, le groupe ayant rapidement prévu une provision. En Bourse la nouvelle a été mal accueillie, le titre ayant dévissé de 4,45% à 7,405 euros peu avant midi jeudi contre 7,75 euros à la clôture de la veille. Depuis le début de l’année, l’action a perdu 7,1%. Quoiqu’il en soit les dirigeants comptent déposer un recours dans les jours qui viennent contre la décision du Tribunal.

Enfin Orange a annoncé un acompte sur dividende de 0,30 euro pour l'exercice 2013.

A lire aussi