Vivendi en discussion avec Etisalat pour céder Maroc Telecom

le 23/07/2013

Le conglomérat vendrait ses 53% au capital de l'opérateur marocain pour 4,2 milliards d'euros, première grande étape de son recentrage.

Vivendi en discussion avec Etisalat pour céder Maroc Telecom

Le groupe Vivendi a annoncé ce mardi,

23 juillet 2013, être entré en négociations exclusives avec Emirates Telecommunications

, connu sous le nom de Etisalat, en vue de la cession de sa participation de

53% au capital de Maroc Telecom pour un montant de 4,2 milliards d'euros. Cette

transaction marque la première grande étape dans le recentrage du conglomérat

français sur les médias, Vivendi ayant affiché fin 2012 sa volonté de réduire

son exposition aux  télécoms, un secteur

pénalisé par une concurrence accrue et une guerre des prix sur le marché

français.

Le groupe, qui souhaite boucler

l'opération avant la fin de l'année, explique dans un communiqué que l'offre

d'Etisalat valorise sa part dans Maroc Telecom à 92,6 dirhams marocains par

action, 3,9 millions d’euros au total. L'opérateur de télécoms d'Abou Dhabi

était le seul en lice pour acquérir cette participation après le retrait du

groupe qatari Ooredoo mi-juin. Le produit de cession en cash pour Vivendi ( 4,2

milliards d'euros) correspond à la capitalisation boursière de la part du

groupe dans l'entreprise.

Avant de finaliser le rachat de Maroc Telecom, Etisalat va poursuivre ses

discussions avec les autorités du Maroc, deuxième plus important actionnaire de

l'opérateur avec une participation de 30%. L'Etat marocain souhaite qu'Etisalat

prenne un associé local pour donner son aval à l'opération, , selon des sources

proches du dossier citées par Reuters. « Des discussions vont se tenir en parallèle avec un consortium

d'investisseurs institutionnels marocains dans le but de définir les conditions

de son éventuel investissement », explique Vivendi.

L'entrée en négociations exclusives survient au lendemain de l'annonce par

Vivendi de discussions entre sa filiale SFR et Bouygues Telecom pour la

mutualisation d'une partie de leurs réseaux de téléphonie mobile. Présent dans

le fixe, le mobile et internet, Maroc Telecom, dont Vivendi est actionnaire

depuis 2001, est l'un des principaux opérateurs du continent africain avec des

filiales au Burkina Faso, au Gabon, au Mali et en Mauritanie. C'est la première

capitalisation boursière de la Bourse de Casablanca.

A lire aussi