Le marché automobile européen continue de chuter

le 16/07/2013

Le nombre des immatriculations a reculé de -6,3% en juin sur un an et de -6,7% sur le premier semestre, selon l'Acea.

Photo: PHB

Le marché automobile européen a chuté

de -6,3% en juin sur un an, fragilisant les espoirs de reprise d'un secteur handicapé

par les surcapacités et la faiblesse de la demande.  Le nombre d’immatriculations ne s’est élevé qu’à

1.175.363 en juin contre 1.254.022 un an plus tôt, avec des reculs

particulièrement prononcés pour Fiat et Peugeot (groupe PSA Citroën Peugeot ),

a indiqué mardi 16 juillet l'Association des constructeurs européens

d'automobiles (Acea).

Sur l'ensemble du premier semestre le recul a même atteint -6,7%, les ventes de

voitures des 27 plus les pays de l'Association européenne de libre-échange (Aele)

ayant baissé à 6.436.743 véhicules, le chiffre le plus bas depuis 1993.

En avril dernier, l’annonce d’une modeste hausse des immatriculations, la

première depuis 19 mois, avait créé l’attente d'une inversion de tendance pour

un marché tombé en 2012 à son plus bas niveau depuis 17 ans. Mais les chiffres

de mai ont été les plus mauvais pour ce mois-là depuis deux décennies et le

nouveau recul de juin est de mauvais augure. « Même s'il y a une reprise dans la deuxième moitié de l'année, il est

difficile d'imaginer qu'elle soit suffisamment forte pour compenser les mauvais

résultats enregistrés depuis le début de l'année », selon Quynh-Nhu

Huynh, responsable des études économiques à l'Acea.

Dans une interview publiée mardi par le journal Börsen-Zeitung, Norbert

Reithofer, président du directoire de BMW, dit ne pas entrevoir de reprise du

marché européen avant ... mi-2014.

A lire aussi