Saint-Gobain pèse sur les résultats de Wendel

le 28/03/2013

La société d'investissement a annoncé ce jeudi une chute de 58% de son résultat net à 221 millions d'euros en 2012, après une lourde dépréciation de 414 millions sur sa participation dans Saint-Gobain

Wendel a annoncé ce matin une chute de 58% de son résultat net en 2012 . Photo: PHB

Wendel a annoncé ce matin une chute de 58% de son résultat net en 2012 à 221 millions d'euros, en raison d'une lourde dépréciation de 414 millions sur sa participation dans Saint-Gobain dont la société d'investissement détient près de 17% du capital. «En raison de la persistance de la crise de la construction en Europe et de taux d'imposition en hausse, les perspectives de cash-flow de Saint-Gobain ont été revues à la baisse», a indiqué la société d’investissement dans son communiqué. Wendel précise que les titres Saint-Gobain sont désormais valorisés à 47,08 euros au 31 décembre 2012 contre 53,32 euros fin 2011.

Les résultats du groupe ont néanmoins été positivement impactés par une plus-value de cession de 689,2 millions d'euros dans le cadre de la vente du spécialiste des connecteurs de haute performance Deutsch. Au total, les éléments exceptionnels n'ont joué favorablement qu'à hauteur de 58,8 millions d'euros sur le résultat du groupe, contre une contribution positive de 296,8 millions en 2011.

L'année 2012 a également été marquée par la poursuite du désendettement du groupe. La dette brute de Wendel a ainsi été réduite de 750 millions. L'actif net réévalué (ANR) ressortait à 116,2 euros par action le 31 décembre, soit une hausse de 56% sur un an. Au 18 mars, il atteignait 132,5 euros par titre Wendel, profitant de la progression du cours des sociétés dans lesquelles la société d'investissement détient une participation.

Le groupe souligne qu'il est prêt à investir 2 milliards d'euros au cours des quatre prochaines années, répartis en trois part égales entre l'Europe, l'Amérique du nord et les zones émergentes, notamment l'Afrique. Wendel compte ainsi renforcer sa participation dans l'entreprise africaine IHS, spécialisée dans la gestion de tours télécoms pour les opérateurs mobiles. Ce sont ainsi 176 millions de dollars (137 millions d'euros) qui auront été investis dans IHS en avril, contre 125 millions de dollars au départ, dans ce qui constitue son premier investissement direct en Afrique. Il en est désormais le premier actionnaire, avec plus de 30% du capital.

Au titre de l'année 2012, le groupe entend proposer un dividende de 1,75 euros par action à son Assemblée générale du 28 mai, en hausse de 35% par rapport à 2011.

A lire aussi