Banques et Etat au chevet de PSA

le 24/10/2012

Banques et Etat au chevet de PSA. Photo: PHB/Agefi

PSA Peugeot Citroën a annoncé ce mercredi matin que le pool bancaire de Banque PSA Finance (BPF) a été sollicité pour mettre à disposition de son activité bancaire des liquidités d'un montant de 11,5 milliards d'euros. Le groupe indique qu’une part importante des principales lignes de crédit a été renégociée, avec des tirages possibles sur la période 2013-2015.

PSA, dont l'activité BPF connaît à son tour des difficultés, a ajouté que l'Etat avait l'intention d'apporter sur la même période sa garantie de refinancement pour des émissions obligataires jusqu'à un montant de sept milliards d'euros. Un comité de suivi de la garantie sera constitué, intégrant des représentants de l'Etat et du groupe.

Dans ce cadre, le groupe annoncera dans la journée une évolution de sa gouvernance. Parmi les hypothèses envisagées, le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon a indiqué que l'arrivée d'un administrateur salarié au conseil de surveillance, réclamée par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, serait bienvenue.

Le groupe automobile a également indiqué ce matin avoir enregistré au troisième trimestre une baisse de 3,9% de son chiffre d'affaires à 12,93 milliards d'euros. Il a enfin annoncé avoir sélectionné quatre projets communs de véhicules avec son partenaire General Motors - une plate-forme compacte, deux petites plates-formes et une grande - devant être mis en œuvre d'ici la fin de l'année.

L'action PSA a clôturé hier à 5,826 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 2,1 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a perdu près de 45%, après une chute de plus de 57% sur l'ensemble de 2011.

A lire aussi