Orange et T-Mobile s'unissent au Royaume-Uni

le 08/09/2009

Orange et T-Mobile s'unissent au Royaume-Uni

France Télécom et Deutsche Telekom ont annoncé ce matin avoir engagé des négociations exclusives en vue de fusionner leurs filiales T-Mobile UK et Orange UK dans le cadre d'une co-entreprise détenue à 50/50.

Cette co-entreprise sera numéro un sur le marché du mobile au Royaume-Uni. Sur la base des données à fin décembre 2008, elle dispose d’environ 28,4 millions de clients mobiles au Royaume-Uni, soit approximativement 37 % des abonnés du pays.

Le chiffre d'affaires pro-forma de la nouvelle entité pour l'exercice 2008 ressort à environ 9,4 milliards d'euros pour un EBITDA de 2,1 milliards d’euros, précise France Télécom dans un communiqué.

La valeur nette actualisée des synergies attendues de la fusion et de l’intégration de T-Mobile UK et d’Orange UK est estimée à environ 4 milliards d’euros. Les synergies de coûts d’exploitation devraient atteindre un niveau de 445 millions de livres par an en rythme de croisière à partir de 2014. Afin de réaliser ces synergies opérationnelles, la co-entreprise prévoit «des coûts d’intégration représentant de 600 à 800 millions de livres sur la période 2010-2014.»

Pour créer la nouvelle co-entreprise, «Deutsche Telekom va apporter la totalité de T-Mobile UK, sans trésorerie ni endettement. Cet apport comprendra la participation de 50 % dans la joint venture avec Hutchison dans les réseaux 3G ainsi que les reports fiscaux déficitaires d’au moins 1,5 milliard de livres. De son côté, France Télécom apportera la totalité d’Orange UK, y compris une dette nette intragroupe de 1,25 milliard de livres, assurant ainsi la parité des apports en valeur à la nouvelle entité». Il est prévu que, immédiatement après l’entrée en vigueur de la transaction, Deutsche Telekom accorde à la coentreprise un prêt de 625 millions de livres, qui sera utilisé immédiatement pour rembourser 625 millions de livres à France Télécom. L’endettement du nouvel ensemble sera «donc de 1,25 milliard de livres sous forme de deux prêts de 625 millions de livres consentis l’un par Deutsche Telekom et l’autre par France Télécom».

La transaction envisagée devrait être fortement créatrice de valeur pour les deux actionnaires, avec un impact positif dès 2010 en termes d’augmentation du cash-flow disponible par action et dès 2011 en termes d’augmentation des résultats par action. Apres la clôture de la transaction, France Télécom et Deutsche Telekom consolideront tous les deux par mise en équivalence leurs participations respectives dans la société commune. Il est prévu que la co-entreprise distribue à ses deux actionnaires 90 % de son cash-flow disponible.

La signature des accords est programmée pour fin octobre, a-t-il été précisé dans un communiqué.

A lire aussi