La méthodologie de l’indice SPI d’Oliver Wyman

le 06/02/2009

Le Shareholder Performance Index (SPI) mesure la performance (en termes de rendement pour l’actionnaire) des 450 plus grandes entreprises cotées du secteur des TMT (technologies – médias – télécoms). Il en résulte un classement par point.

L’indice SPI mesure la performance ajustée par la volatilité des cours, sur la base du ratio de Sharpe. Ainsi, pour deux groupes présentant des rendements équivalents, celui dont les retours sont les plus réguliers obtient un meilleur score.

Les données brutes sont également ajustées de plusieurs facteurs comme les fusions-acquisitions, les scissions et les effets de change. Une entreprise ne peut donc pas progresser dans le classement par la simple appréciation de sa devise locale.

A lire aussi