RISQUES Légère augmentation

le 24/04/2014 L'AGEFI Hebdo

RISQUES Légère augmentation
Sophie de Bièvre
(DR)

Chez les spécialistes des risques, les enveloppes de bonus ont été cette année en légère augmentation. Une tendance justifiée par « une individualisation des bonus, lié à la performance et à la rareté des profils experts, et à un accompagnement des profils expérimentés et talentueux », relève Sophie de Bièvre, du cabinet Vendôme Associés. Cette situation a surtout concerné les banques de financement et d’investissement (BFI). En gestion d’actifs, « hormis quelques ajustements de bases fixes, la stabilité opère, note la consultante. Dans un contexte de multiplication des réglementations qui est source de dispositifs nouveaux et de recours à des prestataires externes, les équipes demeurent inchangées en nombre ». Dans cette ligne de métier, l’évolution des rémunérations est « en partie corrélée à celle de la réglementation », rappelle Sophie de Bièvre. Après les récentes crises financières, la fonction a été renforcée de façon sensible au sein des BFI. Et, à présent, ces métiers ont acquis une légitimité… enviée. « Ces dernières années ont été marquées par une remise à niveau des salaires fixes et des niveaux de bonus en constante progression », explique la consultante. En 2014, le bonus global maximal perçu par un responsable des risques en BFI a presque doublé par rapport à l’année passée : il a atteint 500.000 euros, contre 240.000 euros en 2013. 

A lire aussi