Bonus 2015

M&A - L'embellie

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

M&A - L'embellie
(DR)

Le marché du M&A a retrouvé des couleurs en 2014. « On a vu un volume élevé de transactions et renoué avec un niveau d’avant-crise, témoigne Denis Marcadet, président de Vendôme Associés. Certains secteurs comme les télécoms, l’énergie, l’infrastructure ont particulièrement contribué au dynamisme de l’activité. » Dans un contexte de forte réglementation des rémunérations et de contrôle des coûts, les « packages », dont la structure avait souvent été redéfinie l’an dernier, « subissent des pressions et repartent parfois à la hausse, note le dirigeant de Vendôme. Des hausses contenues mais bien réelles pour les bases fixes dans certains établissements anglo-saxons ». Les acteurs domestiques maintiennent pour leur part des politiques de bonus « discriminantes et individualisées ». Sont récompensés avant tout le degré d’expertise, la présence sur le marché et la performance enregistrée. « La chasse aux talents est plus que jamais active, les meilleurs identifiés et identifiables » , avertit Denis Marcadet. Pour les retenir ou les attirer, bonus garantis ou de bienvenue redeviennent des arguments de séduction. Un constat qui s’applique non seulement aux profils expérimentés mais aussi à des juniors reconnus talentueux, « il est vrai que leur fidélité au métier avait été mise à mal ces dernières années ». Les « associates » sont courtisés. Les « vice presidents » ou jeunes « directors » encore plus. « Ces profils en devenir sont aujourd’hui une denrée rare, souligne Denis Marcadet. Banques et boutiques se les arrachent, fixes et surtout bonus nous le rappellent ! »

A lire aussi